Soyez prêt pour la transition écologique.

En France, le secteur du bâtiment représente 25% des émissions de GES. Les précédentes réglementations thermiques ont permis la diminution de consommation d’énergie primaire des bâtiments neuf à 50 kWh/m².an. Mais face au nouveaux enjeux climatiques à venir, il est impératif de poursuivre les efforts. C’est en ce sens qu’est apparu le label E+C- (Energie positive et diminution Carbone), précurseur de la future Réglementation Environnementale 2020 – RE2020. L’époque des réglementations thermiques semble donc derrière nous.

RT2000, RT2005, RT2012, RE2020.

En effet, le terme « thermique » serait trop réducteur pour la prochaine réglementation qui n’intégrera plus seulement le contrôle des consommations énergétiques mais également la prise en compte de l’empreinte carbone de l’ouvrage. Cet impact est déterminé via l’Analyse du Cycle de Vie (ACV).

Lancé en 2016, le label E+C- réalise un meilleur démarrage que l’avait fait son grand frère BBC. Les maîtres d’ouvrages testent le label pour se faire une idée de la faisabilité et des coûts associés tandis que les maîtres d’oeuvre se forment pour répondre à leurs demandes. Aujourd’hui, fin 2018, ce sont déjà une centaine de bâtiments labellisés E+C-.

Ne pas se laisser distancer.

Cette nouvelle réglementation marque un virage important dans la protection de l’environnement. Bien plus prononcé que les précédentes transitions entre réglementations thermiques. Cette petite révolution dans le monde de la construction soulèves de nombreuses interrogations pertinentes et nécessaires au bon accueil de la RE2020. ICD ingénierie maintient une veille particulièrement rigoureuse à ce sujet, afin de constamment délivrer des informations fiables et à jour à ces clients, soucieux de transiter dès à présent vers ces nouveaux objectifs ambitieux.